A quelques pas du paradis

Une nuit de pleine lune sans nuage dans le ciel, et s’étendant à perte de vue un désert de sable blanc à l’horizon duquel une oasis attire mon attention. Je m’avance vers elle sans me hâter, le cœur paisible, l’esprit vide et le regard fixe, cheminant entre les courbes élégantes de ce paradis minéral. Rien ne m’entoure d’autre que la volupté de l’air qui caresse mon corps au rythme de mes pas et chuchote à mes oreilles des mots que seules les âmes animales peuvent comprendre. A mesure que je m’approche, l’oasis me dévoile ses charmes et me laisse déjà deviner sa végétation émeraude. Un joyau perdu dans une immensité de nacre, dont l’entrée est marquée par la présence de deux vénusiennes dunes jumelées. Mon cœur s’emballe peu à peu, mon pas se presse, et le décor qui se dessine devant moi, si familier et nouveau à la fois, toujours aussi fascinant, attise en moi un feu que je ne soupçonnais pas. J’ai la gorge sèche et ne songe déjà plus qu’à étancher ma soif. Je ne tiens plus, et pourtant, alors que je pensais enfin pouvoir gravir ces hauteurs, se révèle à moi l’entrée humide d’une grotte profonde et la mélodie d’une eau ruisselante. Je me surprends à m’émerveiller devant la forme quasi végétale de ce passage sculpté dans le sable et l’imposte dans le relief de laquelle je devine une perle de la taille d’un poing. Et alors que je tente obstinément d’atteindre cette sphère pour en dérober quelques plaisirs, étreignant sensuellement les parois dans mon ascension, je me vois projeté hors de ce monde érotique par les hurlements électroniques de mon réveil matin. Frustration !

Publicités

17 réflexions au sujet de « A quelques pas du paradis »

    1. Je suis content que cela t’ai plu. Merci à toi surtout. J’ai déjà un peu survolé ton blog, et je trouve que tu écris déjà très bien. Tu écris bien, parce que tu écris vrai, parce que c’est toi que tu exprime. Je pense qu’il ne faudrait jamais éloigner son expression de ce qui l’a fait naître, et toi tu respecte cela. Je ne ressens aucune hypocrisie dans tes mots. Tu ne serpente pas. Tu garde intacte par les mots la nature de la douleur, sans raccourcis, alors que les mots sont bien souvent des limites à l’expression plus que des vecteurs. Tu touche. Tes mots, ce n’est pas juste mon esprit qui les a entendus, c’est mon être tout entier, dans toutes ses facettes. Tes mots sont puissants. Et aussi tes mots ont cette magie qui lient à toi ceux qui te lisent et ont encore une âme! Je ne sais pas qui tu es, ni qui tu deviendras, mais continue d’écrire, tu es douée

      Aimé par 1 personne

          1. Très peu de gens m’ont offert des poissons alors tant que j’en ai, je n’ai pas besoin de canne a pêche. Mais j’aimerais également faire quelque chose pour toi. Même mes mots ne semblent pas pouvoir t’apaiser et j’en suis désolée.

            Aimé par 1 personne

    1. Les jeux de langue jusque dans les profondeurs béantes offrent parfois aux terres tendres le rouge ou le rose, parfois quelques bleus lorsqu’on s’oublie dans l’animalité primaire, et quelques touches de cette sorte de blanc spectral lorsque les jeux touchent à leur fin. Plutôt qu’un sport, c’est un art graphique, parfois un art plastique :3

      J'aime

        1. Ahah, joliment dit =D Et ca dépasse l’entendement quand la vibration de l’intérieur à l’extérieur passe nous amenant à une rencontre ultime et éphémère d’un au-delà bien heureux dans l’au-dedans chaleureux =D

          J'aime

  1. Je le répète, tu es un grand poète mon ami. T’as déjà pensé à écrire un livre ? Des recueils, des poèmes, comment tu vois la vie, quoi ! Tu as du talent à revendre. Je t’écris bientôt par e-mail. J’aime ta plume…et je ne suis pas le seul, ça se voit bien. A+

    Aimé par 1 personne

    1. Si je me laisse rêver, oui. Ici ca marche parce que ca peut rester spontané. Et puis je ne sais pas comment faire :/ Et j’ai un peu peur aussi. C’est un peu nouveau pour moi tout ça. Je ne sais pas si j’ai ce qu’il faut pour un format plus contraignant. Pas que je manque de courage ou d’audace, hein, ni que je sache vraiment ce qu’est l’humilité (soit je me dévalorise à l’extrême, soit j’ai la tête qui se projette dans des futurs glorieux et irréalisables XD), mais je crois qu’il faut d’abord que je sache ce que je suis réellement capable de produire : un si un jour l’inspiration me faisait défaut? Que je ne lui plaisait plus? Que je me mette à radoter? A tourner en rond? Je sais déjà qu’écrire des textes long est encore pour l’instant hors de ma portée en tout cas, un peu comme les très gros projets informatiques (même si là j’arrive à m’accrocher sur un) :s

      En tout cas je te remercie pour tes encouragement, peut-être qu’un jour j’aurai suffisamment de confiance que pour essayer :)

      J'aime

      1. Salut mon ami. Je t’avais bien dit que je viendrais te faire un clin d’oeil. Alors, voilà. Il se fait tard et je ne tarderai pas à aller au pays imaginaire comme à chaque nuit. Drôle de monde celui-là. Les rêves sont un moyen échappatoire. Irréel mais tellement vrai quand tu te retrouve dedans. Aller, c’est un sujet sur lequel on pourrait discuter très longtemps. Je vais plutôt aller m’en taper un, ciao.

        Aimé par 1 personne

        1. Pour moi les rêves sont aussi réels que ce que je vois le jour. C’est juste une autre réalité, plus intime celle-là. Ce sont les dialogues qu’on entretient entre le soi et les non-soi en soi. Ils placent le décor, choisissent le thème, nous nous y fragmentons, nous mêlons à eux et nous construisons le discours en réponse à leur commande … mais cela on le fait également à l’éveil c’est juste qu’il faut intégrer les autres gens et les évènements qui ne viennent de la mémoire :)

          J'aime

Vos commentaires sont les bienvenus ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s