De la communication

S’exprimer, c’est condenser une partie de son monde intérieur en une graine que l’on offre à ses interlocuteurs dans l’espoir que dans leur être cette graine reproduise au plus exact son contenu. Finalement, communiquer, c’est s’éjaculer ensemble à nos faces. Bisous!

— Nebarha (en mode Sexpréssif)
Publicités

3 réflexions au sujet de « De la communication »

  1. Je crois que ce n’est pas donné à tout le monde cette communication sincère, ce don de soi. Je crois qu’il y a beaucoup de personnes dans ce monde qui se masturbe leur égo avant tout en communiquant et qui tente de te grimper dessus avant tout. Et lorsque toi tu te donnes ainsi, lorsque dans ta communication tu es sincère, honnête bien souvent tu passes pour un fou, ou un faible, on peut même te mettre de coté, tu peux faire peur par trop de sincérité on va trouver ça louche. Les gens refoulent beaucoup, ils ne supportent pas que toi tu leur mette ton bien être dans la tête, parceque quand on est capable de donner ce don tu parles, c’est que dans le fond on est sain et bien avec soi même. On est honnête d’abord avec soi pour l’être avec les autres. Contente d’avoir découvert ton blog, continue :)

    Aimé par 2 personnes

    1. Ah pour tout ça je te rejoins plutôt deux fois qu’une! D’après ce que j’ai toujours pu voir, malheureusement, tout rapport humain se résume à un rapport de force, à un jeu de dominations qui pourraient n’être ni bonne ni mauvaise (comme chez les animaux quoi) s’il n’y avait l’hypocrisie humaine, cet idéal fantasme de l’être humain supérieur à toute chose existante qui ne peut finalement amener qu’à sa détestation sitôt la déception arrivée. Et je te rejoins pour absolument tout ce que tu dis en fait: donner, c’est se faire bouffer; être gentil, c’est être faible; aimer, c’est être un esclave; etc. Quelle folie s’empare donc de cette « humanité »? Est-ce qu’à force de se tripoter l’égo (comme tu le dis si bien) on finit par devenir sourd à l’existence des autres et à l’égalité? L’égalité, on dirait que personne n’en veut. On en parle, mais en fait, quand on l’offre, on nous piétine. Et si les gens refoulent, c’est à la fois psychologiquement et olfactivement. Et à force de refouler, il ne reste plus que de la mauvaise foi, cette sorte de bouclier derrière lequel certains se cachent trop souvent! (et voilà que je suis reparti dans mes plaintes, désolé ^o^’)

      En tout cas, merci pour tes commentaires.

      Aimé par 1 personne

Vos commentaires sont les bienvenus ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s