Nous, Sept Milliards perdons notre Cinquième doigt.

La gangrène se répand encore et ce sera bientôt la main entière que nous perdrons!

Bavure S., Essais et boutades

Union en ce monde, tant d’êtres amoindris,
Tu bouillonnes, et inhumes tes feints sens grivois,
En laissant là, gisant tes frères démunis.
De tes rêvées révolutions d’un peuple roi,

De cette fédération si grande, masse
De chair, des meurtres et de l’amour craint perpétré
Tu t’évanouis, lorsque la populace,
Siffle les sirènes de ton inconscience usée.

Ô Mère! Souffre que soixante-dix vinrent morts,
Qu’une  milliasse muette, martyre au sort,
Qu’un cinquième du monde, faillissent pour toi!

Pour un génie d’autarcie vaine, ample
Chimère des fanatiques de l’Exemple.
Nous, Sept Milliards perdons notre Cinquième doigt.

Voir l’article original

Publicités

3 réflexions au sujet de « Nous, Sept Milliards perdons notre Cinquième doigt. »

  1. merci pour cette découverte… Quelle force, quel ras de marée.. Je suis allée directement sur le site pour découvrir plus de l’auteur! Une bonne claque au petit matin avec un ptit café, y’a rien de mieux pour se réveiller! :) Merci Nebarha!!!!

    Aimé par 1 personne

Vos commentaires sont les bienvenus ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s