Le Tentateur, aux âmes qui se condamnent

Je m’exhibes, tu me mates, complicité perverse, excitations inavouables, plaisirs coupables. Le sens-tu le souffre te prendre à l’âme et l’emporter au profond des ténèbres? Les seules auréoles qu’il te reste sont sous tes bras. La chaleur s’est emparée de ton être. Goûte donc encore à mon fruit puisqu’il t’est interdit, là réside le plaisir, n’est-ce pas? Cède donc encore à la tentation. Laisses-toi conquérir, une nouvelle fois, toi qui l’a perdu au prix du péché. Tu n’es plus à un crève la faim près, toi qui vend ta vie à engraisser ceux qui te tuent, tuent ton monde, tuent ta vertu. Qui se soucie encore des chinois dans leur cave, eux qui sont déjà si nombreux? Qui se soucie encore de la pollution, on n’y peut de toute façon rien? Qui se soucie encore du chômage, ce ne sont de toute façon que des parasites? Ca te choque? Alors pourquoi continues-tu d’accepter ce monde? Pourquoi ne t’associes-tu pas avec ceux qui veulent la justice et le bien? Pourquoi continues-tu encore à vendre ton âme? L’enfer que tu aides à construire, auquel chaque jour tu contribues, ne te convient-il soudainement plus? [rires] Moi je ne te reproche ni ton inconscience, ni ta folie, ni ta lâcheté, ni ton défaitisme. J’ai fait un pari et je le gagne, tu me rends heureux au contraire ! Viens à moi, et oublie tout. Continue le chemin sur lequel tu t’es lancé, et tu n’auras plus jamais froid. Ne cherches plus que la jouissance, encore, regarde comme elle t’es accessible. Rien d’autre ne compte que cette liberté, n’est-ce pas? Et tant pis pour celle des autres, tant pis pour la souffrance qu’elle cause, tant que toi tu es libre ! Viens, et oublie donc les paroles de ceux qui parlent de principes et de morale, ce ne sont que des imbéciles coincés du cul qui ne comprennent rien à la vie. Toi, tu n’as pas besoin de méditer sur le monde ou sur toi-même, pourquoi vouloir se donner des maux de tête? [rire] Laisse la profondeur à ceux qui ne savent jouir. Prends donc une bière, ou même milles. Ca, c’est la vie !

Je précise que ce texte est un sarcasme dont le but est de secouer votre être, pas une invitation à la débauche ;)

Publicités

Vos commentaires sont les bienvenus ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s