Comme une bague au doigt

Au capital, l’amour est dans le prêt, l’usure qui te scie à te faire mettre, un genou à terre pour ta demande. Tu ne manque pas de crédit, à marqué les jours qui séparent l’échéance de bars à la craie, débilité, la bague au doigt, la corde au coup, les huissiers au cul. Défloré du pouvoir d’achat, la carte à la fente, des puces laides pour payer ta lune de mouille, que toute ta vie tu vas payer.

Publicités

Vos commentaires sont les bienvenus ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s